Taper « Entrer » pour chercher, ou ESC pour fermer

Que faire et voir au Vietnam : découvrez 12 sites incontournables

Que faire et voir au Vietnam : découvrez 12 sites incontournables

que faire au Vietnam

Que faire au Vietnam ?
Nos 12 Incontournables

Envie de découvrir le Vietnam ?

Voir tous nos séjours au Vietnam

1 – Hanoi

Hanoï « la ville entre les fleuves » capitale du pays, se trouve au nord du Vietnam. Elle s’étend sur les rives du delta du fleuve Rouge (Sông Hồng), venu des montagnes chinoises du Yunnan. C’est la deuxième ville la plus peuplée du Vietnam après Hô-Chi-Minh-Ville avec une population d’environ 7,5 millions d’habitants.

Après plus de mille ans de civilisation chinoise et près d’un siècle de présence française, Hanoi a su conserver son identité, et ce mélange des deux cultures asiatique et européenne, confère à la ville, au travers de son architecture, un caractère unique. Le cœur historique édifié au 15ème siècle, a gardé son style ancien et reste à taille humaine.

La ville s’est ouverte aux développements modernes (plus de 100 gratte-ciels), tout en préservant son architecture coloniale typique et ses monuments. La ville compte plus de 600 temples et pagodes.

Au sein de cette ville on note la présence de 18 jolis lacs (lac de l’Ouest, Bambou blanc, Hoan Kie). Ces lacs sont les poumons verts de la ville avec leurs jardins de fleurs et leurs alentours ombragés. On trouve également plusieurs édifices religieux, principalement confucéens et taoïstes (Temple Ngoc Son, temple de la littérature) mais aussi catholiques (église des Martyrs, cathédrale Saint-Joseph).

De nombreuses pagodes bouddhistes figurent dans la vieille ville. Les sites tels que le mausolée d’Ho Chi Minh et la prison Hoa Lo attestent du passé de Hanoi. La ville possède de nombreux musées, dont le musée national d’histoire vietnamienne, le musée des beaux-arts du Viet Nam, le musée d’ethnographie, le musée des femmes du Viet Nam…

Le voyageur sera séduit par cette ville qui déploie beaucoup de charme avec ses parcs verdoyants, ses boulevards ombragés, et ses maisons coloniales.

2 – Bac Ha

La ville de Bac Ha se trouve sur des hauts plateaux dans la province de Lao Cai, au nord-ouest de Hanoi proche de la frontière chinoise. La présence de nombreuses ethnies minoritaires dont principalement celles des Hmongs Fleurs a fait la popularité de Bac Ha.

Les femmes sont vêtues d’un remarquable costume multicolore à dominance orange. La ville est également connue pour son marché animé et coloré particulièrement le dimanche. Ce marché rassemble les minorités de toute la région, c’est l’occasion d’échanger avec les gens des autres villages.

3 – Baie d’Along

La baie d’Along est une vaste baie naturelle d’eau marine qui s’étend sur 1 500 km². La baie se trouve dans le golfe du Tonkin de la mer de Chine méridionale et à moins de 200 km à l’est de Hanoï. La baie d’Along est un site touristique mondialement connu pour ses nombreuses formations karstiques.

On ne dénombre pas moins de 1 969 îles karstiques calcaires et pitons rocheux immergés, plus communément appelés pains de sucre. C’est une beauté naturelle exceptionnelle et unique, l’une des plus belles baies du monde qui lui a valu d’être élue en 2011 comme étant une des sept nouvelles merveilles de la nature.

La baie d’Along est également inscrite depuis 1994 au patrimoine mondial de l’Unesco pour la richesse biologique de son écosystème tropical et pour son panorama naturel. Le site comporte des villages de pêcheurs de cabanes flottantes, des lacs intérieurs, des criques, des cavernes et des grottes dont les plus connues sont la « grotte de la surprise » et la « grotte des merveilles ».

Les embarcations des pêcheurs typiques de la baie d’Along sont fabriquées avec des bambous, elles sont adaptées pour pouvoir pénétrer dans les grottes. La Baie d’Along dégage une atmosphère étrange et mystérieuse, qui est due en partie à la brume qui plane dans les environs, mais le site offre surtout un panorama inoubliable.

 

incontournables Vietnam

4 – Grottes de Tam Coc – Ninh Binh

La ville de Ninh Binh située à 90 km d’Hanoi, est connue pour être la porte d’entrée de la célèbre baie d’Along terrestre. Les grottes de Tam Coc se trouvent à 8 km de Ninh Binh, offrant un paysage fait de pics karstiques dressés au milieu des rizières, similaire à celui de la baie d’Along.

Ce sont 3 grottes formées par la rivière Ngo Dong ; dont l’accès se fait par bateau à fond plat et à rame. A environ 2 kilomètres de l’embarcadère de Tam Coc se trouvent les pagodes Bich Dong (pagodes de Jade), l’un des sites les plus connus et incontournables lors des excursions à Ninh Binh.

Il s’agit de 3 pagodes successives, installées à flanc de montagne dont la plus haute abrite des statues de Bouddha. Après avoir grimpé une centaine de marches, on découvre la vue imprenable sur le splendide paysage de Ninh Binh avec la rivière, la montagne, les arbres séculaires, les fleurs…

5 – Hô-Chi-Minh-Ville

Hô-Chi-Minh-Ville est située à proximité du delta du Mékong, sur les rives de la rivière Saïgon. Sa population dépasse les 8 millions d’habitants, ce qui en fait la plus grande ville du Vietnam. Hô-Chi-Minh-Ville, capitale économique du pays est encore couramment appelée Saïgon bien que ce ne soit plus le nom officiel depuis 1975.

Officiellement, seul le centre de Hô-Chi-Minh-Ville porte le nom de Saïgon. C’est une ville très animée, dynamique, appréciée pour son ambiance et sa vitalité. La ville est bien connue pour ses fameux embouteillages de mobylettes ! Hô-Chi-Minh-Ville possède le plus haut gratte-ciel du Vietnam avec 262 m de hauteur. Citons entre autres 2 monuments d’inspiration française : la cathédrale Notre-Dame et l’opéra ou « théâtre municipal ».

L’Hôtel de ville a été construit par un architecte français, c’est un exemple de l’architecture coloniale française. La ville possède plusieurs édifices religieux : pagodes, temples, mosquée indienne… A noter le marché de Ben Thanh, le plus touristique et le marché de Binh Tay situé dans le quartier chinois de Cholon.

Sans oublier le musée historique de Hô-Chi-Minh-Ville qui raconte l’histoire de la ville en exposant des découvertes archéologiques, des céramiques, des vêtements traditionnels, collection de monnaies vietnamiennes. Des espaces sont consacrés également aux différentes guerres qui ont secouées ce pays.

6 – Dalat

Dalat, est une très jolie ville de montagne située à 1500 m d’altitude, dans la région des hauts plateaux du centre du Vietnam. Surnommée « ville de l’éternel printemps » Dalat bénéficie d’un climat doux et tempéré favorisant les cultures de fruits et de fleurs. Ces cultures ont fait la renommée de Dalat et cela constitue un attrait touristique important.
 
Les visiteurs apprécient les paysages de Dalat composées de prairies luxuriantes, vallées fleuries, chutes d’eau, lacs, et également ses villas coloniales… La cathédrale Saint-Nicolas, une cathédrale catholique construite par les français en 1931-1932, est surnommée « église du coq » car le toit de son clocher est dominé par un coq en bronze.
 
La gare de Dalat est célèbre grâce à sa construction inspirée de celle de Deauville.

7 – Sapa

Sapa est située dans une région montagneuse proche de la frontière chinoise, à 350 km au nord-ouest de Hanoï. C’est une petite station climatique qui culmine à 1650 m d’altitude, au cœur d’un superbe massif montagneux Hoang Lien dont le sommet le plus haut Phan Xi Pang atteint 3142 m d’altitude.
 
La ville qui domine toute la vallée, offre un magnifique panorama de rizières en terrasse, étagées à flanc de montagne. La région de Sapa est également connue pour les villages environnants où plusieurs ethnies minoritaires vietnamiennes vivent, dont les Hmông et les Dao.
 
Sapa est une destination idéale pour les amateurs de trekking et autres excursions en montagne.
 
Incontournables Vietnam

8 – Da Nang

Da Nang située dans la région de la côte centrale du sud du Vietnam est la quatrième ville du pays. L’essor de la ville est marqué par la présence de multiples et nouveaux buildings.

L’attrait principal de Da Nang est le Musée de la sculpture cham ; le peuple cham est un groupe ethnique présent essentiellement au Cambodge et dans le centre du Vietnam. Le musée porte le nom de son créateur Henri Parmentier qui l’a érigé en 1915.

Ce musée rassemble aujourd’hui la collection la plus complète de sculptures chames, soit plus de 300 œuvres originales en grès et en terre cuite, qui datent du VIIe siècle jusqu’au XVe siècle. Da Nang est également une destination très importante au Vietnam grâce à ses plages devenues des stations touristiques de luxe.

10 – Hôi An

Hội An est située sur la côte de la mer de Chine méridionale, à trente kilomètres au sud de Dà Nang, sur la rivière Thu Bôn. Depuis le 4 décembre 1999, le quartier historique de Hội An est inscrit au patrimoine mondial de l’Unesco.

Hôi An est une petite ville magnifique, autrefois très prospère du fait de sa position sur les routes maritimes du commerce de la soie, qui connut son expansion à partir du XVe siècle. De riches marchands s’y étaient établis et avaient développé un commerce très actif.

De cette époque, il subsiste de grandes maisons en bois exceptionnellement bien préservées, dont nombreuses ont été construites dans un bois noir et très dur le jaquier. Les petites ruelles où s’alignent vieilles maisons de style japonais, chinois et français, temples et pagodes, sont très typiques.

Les plus beaux endroits de la ville à découvrir sont le pont-pagode japonais Chua Cau, la maison Tan Ky, le musée des céramiques de commerce, la salle de l’assemblée Fujian, …

Le Pont-pagode japonais a été construit en 1593 pour relier les quartiers habités par les communautés japonaises et chinoises. Chaque extrémité est gardée par un couple de statues, figurant des singes d’un côté et des chiens de l’autre. A voir également tôt le matin à l’arrivée des pêcheurs, le très pittoresque marché aux poissons.

Les soirées de Hôi An sont souvent animées par des spectacles de danse et musique qui se déroulent le long de la rivière Thu Bon. Les gens déposent sur l’eau des petites lanternes éclairées, en ayant eu soin de faire un vœu auparavant, cela offre un joli spectacle avec toutes ces lueurs multicolores.

10 – Hué

Hué se trouve au cœur du Vietnam à moins de 20 km du golfe du Tonkin. La ville est traversée par le fleuve Sông Huong, séparant la cité moderne au sud de la vieille ville au nord. Hué a été la capitale impériale du Viet Nam dans les années 1800 et conserve aujourd’hui de nombreux sites culturels.
 
L’ensemble de monuments de Hué a été inscrit en 1993 au patrimoine mondial de l’Unesco. La citadelle royale renferme l’ancienne cité impériale, édifiée en 1805 au bord du fleuve Sông Huong (la rivière des parfums). Celle-ci est entourée de larges douves, une dizaine de portes fortifiées donnent accès à la citadelle, chacune étant pourvue d’un pont.
 
A l’intérieur de l’enceinte se trouvent la Cité pourpre interdite qui est partiellement restaurée, et la Cité jaune impériale. La porte Ngo Mon (Porte du Midi) percée de cinq entrées, est probablement aujourd’hui l’une des plus majestueuses structures à tenir encore debout à Hué.
 
La porte Ngo Mon donne accès au palais de l’Harmonie suprême le Thai Hoa, bâtiment le plus important à l’intérieur de l’enceinte impériale et traditionnellement utilisé par l’empereur pour les réceptions officielles. C’est l’édifice d’origine le mieux conservé malgré les rudes combats qui ont eu lieu en 1968 lors de la bataille de Hué.
 
Le Pont Trang Tien traverse la rivière des Parfums au centre de la ville d’Hué. La reconstruction de ce nouveau pont en métal a été confié à Gustave Eiffel en 1898. Sur la rive droite de la rivière des parfums se trouve la Pagode de la Dame céleste ou Thien Mu.
 
Le bâtiment est représenté par une tour octogonale haute de 7 étages, dont chacun représente une apparition humaine de Bouddha. Les tombeaux ou mausolées des empereurs Nguyen, Tombeau de Tu Duc et Tombeau de Khai Dịnh se situent sur la rive ouest du fleuve Sông Huong. Le tombeau de Khai Dịnh offre une construction très élaborée avec des escaliers ornés de dragons, et des statues en terre cuite de gardes d’honneur.
 
L’intérieur est un mélange d’architectures asiatiques et européennes, modernes et anciennes. Dans les environs, on trouve d’autres tombeaux impériaux dont le tombeau de Minh Mang avec ses pavillons, jardins et bassins, les tombeaux royaux de Dông Khanh et de Gia Long. On découvre au nord du tombeau de Tu Duc, nichée dans une grande pinède, la pagode Tu Hieu pourvu d’un étang aux lotus en forme de croissant.
 
Au nord de la ville au milieu des rizières, figure l’un des cinq ponts couverts restant au Vietnam : le magnifique pont de Than Toan. Tout cela fait de Hué une destination fascinante qui attire de plus en plus, non seulement les locaux mais également les touristes.

11 – Les Temples de My Son

My Son situé à environ 35 km de Hôi An et 50 km de Da Nang est le berceau de l’un des premiers sites cham édifié au Vietnam au IVe siècle. Ce site a été pendant une longue période la capitale politique et religieuse du Royaume de Champâ.

Il est constitué d’un ensemble de temples dynastiques et de temples hindous dédiés à Shiva, de périodes et de styles différents. Le sanctuaire de My Son a connu une histoire très mouvementée, d’abord envahi et pillé par les chinois, puis occupé par les Chams jusqu’au XIIIe siècle, et pour finir il a dû subir les effets du temps. Les ruines découvertes en 1889 datent d’une période allant du VIIe au XIIIe siècle.

Le style en briques rouges est vraiment remarquable. Depuis 1999, le site est inscrit au patrimoine mondial de l’Unesco. C’est un site exceptionnel d’une grande valeur culturelle et artistique au sein de l’Asie du Sud-Est.

12 – Delta du Mékong

Le Mékong, le quatrième fleuve d’Asie au plus grand débit, prend sa source sur les hauteurs de l’Himalaya. Après avoir parcouru plus de 4 000 km, traversé la Chine, Birmanie, Laos, Thaïlande, Cambodge et le Vietnam, il se jette dans la mer de Chine méridionale au sud du Vietnam où il est appelé traditionnellement le « fleuve des neuf dragons ».

Le delta du fleuve Mékong est populairement appelé « grenier à riz » du pays car il constitue une contrée favorisée par son immense ressource en eau. C’est la région la plus fertile du Vietnam, formée par les sédiments et les alluvions abandonnés par le fleuve, produisant du riz, des fruits, des fleurs…

L’élevage est également important. Le Mékong est aussi connu pour ses habitations, ses villages flottants authentiques, ses villages piscicoles…

Donner son avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vote*