Taper « Entrer » pour chercher, ou ESC pour fermer

Que faire et voir au Pérou : 6 incontournables à visiter absolument

Que faire et voir au Pérou : 6 incontournables à visiter absolument

incontournables Pérou

Que faire au Pérou ?
12 incontournables à visiter

Envie de visiter le Pérou ?

Voir tous nos séjours au Pérou

1 – Cañon del Río Colca

Profond de 3 400 m, ce canyon se situe au nord d’Arequipa. Non loin, se trouve le Canyon de Cotahuasi, premier canyon le plus profond avec ses 3 535 m de profondeur.

À environ 40 km de Chivay, le premier village de la route qui longe le canyon, on trouve un mirador naturel d’où l’on peut voir planer des condors profitant des courants ascendants. Dans la région on y trouve des milliers d’hectares de culture en terrasse.

2 – Lac Titicaca

Situé dans la cordillère des Andes, le lac Titcaca est traversé par la frontière entre la Bolivie et le Pérou. C’est le plus grand lac d’Amérique du Sud en volume d’eau, et en longueur (190 km), mais pas en superficie (8 562 km2).

A une altitude de 3 812 m, il est considéré comme le plus haut lac navigable du monde. Selon la légende, le premier dieu Viracocha a surgi du lac et a créé le monde ainsi que toutes les civilisations des Andes. Patrimoine naturel de l’humanité, le lac Titicaca est le berceau de la civilisation Inca.

A découvrir les fameuses îles flottantes Uros, confectionnées avec des roseaux appelés totora, sur lesquelles 2 000 habitants vivent. Un séjour chez l’habitant sur l’île d’Amantani est une expérience inoubliable. Les paysages de l’île de Taquile sont fabuleux.

3 – Arequipa

Capitale de la région péruvienne du même nom, et deuxième ville du pays par le nombre d’habitants, Arequipa se situe à 2 335 mètres d’altitude, au pied du volcan Misti, dans les Andes péruviennes.

Surnommée « la ville blanche » du fait de sa construction en pierre de lave blanche, le centre historique d’Arequipa est inscrit au Patrimoine mondial de l’Unesco. La cathédrale d’Arequipa est considérée comme l’un des premiers monuments religieux du XVIIe siècle dans la ville.

Elle présente un style néo-Renaissance avec une certaine influence gothique. Le couvent Santa Catalina, avec une superficie d’environ 20 000 m², est le plus grand couvent du monde. L’architecture du 16éme siècle est très bien conservée : cloîtres, patios, bâtiments monastiques, maisons particulières, séparés par de véritables rues … 

4 – Lima

Capitale et plus grande ville du Pérou, Lima est établie au milieu de la façade maritime du pays sur l’océan Pacifique. Avec une agglomération d’environ 10 millions d’habitants, Lima est la cinquième plus grande ville d’Amérique latine. Lima est le cœur commercial, financier, culturel et politique du Pérou.

Son patrimoine architectural va de l’époque coloniale au XXe siècle et, pour cette raison, le centre-ville est classé à l’UNESCO. Le patrimoine historique provient des incas avec la présence de Huaca (site archéologique construit il y a environ 1 600 ans) en plein milieu de la ville, mais aussi patrimoine colonial hérité des espagnols.

Avec ses lieux branchés, ses petits restaurants et ses discothèques, Lima est renommée aussi bien pour sa gastronomie que pour son sens de la fête.

5 – Cajamarca

Située sur les hauts plateaux du nord du Pérou à 2 700 m d’altitude, Cajamarca possède une belle architecture coloniale. A voir : la cathédrale Santa Catalina, les églises de San Francisco, de Belén et de la Recoleta, ainsi que des demeures et des monuments.

A découvrir Los Baños del Inca avec ses eaux thermales aux températures supérieures à 72°, avec possibilité de prendre des bains privatifs.

 
incontournables Pérou

6 – Machu Picchu

Ancienne cité inca du XVe siècle, perchée sur un promontoire rocheux, Machu Picchu est un site archéologique se trouve dans l’Est de la cordillère des Andes, aux limites de la forêt amazonienne, à 130 kilomètres de Cuzco. Classé à l’UNESCO, le site a été inscrit sur la liste des 7 nouvelles merveilles du monde en 2007.

À 2 438 mètres d’altitude, les ruines sont à cheval sur la crête entre deux sommets : le Huayna Picchu, signifiant « jeune montagne » et le Machu Picchu, signifiant « vieille montagne ». D’après les archéologues, le Machu Picchu est divisé en deux grands secteurs : la zone agricole formée par un ensemble de terrasses de cultures qui se trouve au sud ; et la zone urbaine qui est celle, on le suppose, dans laquelle vivaient ses occupants et où se déroulaient les principales activités civiles et religieuses.

Cette zone urbaine comprenait le quartier sacré, le quartier populaire et le quartier des nobles et des ecclésiastiques. Machu Picchu offre un paysage parmi les plus beaux avec ses temples de pierre qui s’érigent dans un cadre montagneux éblouissant. C’est l’une des destinations touristiques les plus prisées de la planète.

7 – Iquitos

Important port fluvial sur l’Amazone, établi entre les rios Amazone, Nanay et Itaya, la ville d’Iquitos n’est accessible que par voie fluviale ou aérienne. C’est un bon point de départ pour explorer la jungle.
 
A la fête de la St-Jean, célébrée le 24 juin de chaque année, tous les habitants des environs se retrouvent à Iquitos et consomment le « juane » l’un des plats principaux de la cuisine de la jungle péruvienne. Le juane est composé notamment de riz, de poulet et d’olives, le tout enroulé dans des feuilles dites hoja de bijao.

8 – Lignes de Nazca

Ces grandes figures tracées sur le sol représentent souvent des animaux stylisés, parfois de simples lignes longues de plusieurs kilomètres, visibles dans le désert de Nazca, dans le sud du Pérou.
 
Découverts en 1927, ces géoglyphes (inscrits à l’UNESCO) sont le fait de la civilisation Nazca, une culture pré-inca qui se développa entre 300 av J.C et 800 de notre ère. Plusieurs théories ont été élaborées, mais le mystère reste entier sur leurs origines et leur signification.

9 – Kuélap

Située à 3000 m d’altitude dans la région d’Amazonas, cette forteresse a été construite au Xe siècle par les Chachapoyas, un peuple des Andes. Constituée de gigantesques plates-formes empilées les unes sur les autres, c’est l’une des plus importantes constructions précolombiennes en pierre du continent.

10 – Trujillo

Troisième ville du Pérou par le nombre d’habitants, Trujillo est située dans la vallée du fleuve Moche au nord-ouest du Pérou, à quelques kilomètres de l’océan Pacifique. Son cœur historique possède de belles demeures, églises, et autres constructions coloniales.

En outre, on y trouve à proximité d’importants sites archéologiques des cultures Moche, et Chimú, notamment Chan Chan et les Huacas du Soleil et de la Lune. A 18 km de l’océan, Huanchaco est la station balnéaire touristique qui lui est associée. C’est un haut lieu du surf.

On peut également y admirer les « Caballitos de Totora », frêles embarcations faites de jonc utilisé par les pécheurs locaux.

incontournables Pérou

11 – Vallée sacrée des incas

La vallée de l’Urubamba est située dans les Andes, près de la capitale de l’Empire Inca, Cuzco, et au-dessus de la ville sacrée de Machu Picchu. Elle est alimentée par les nombreuses rivières qui descendent des vallées et gorges attenantes et regroupe de nombreux sites archéologiques et villages.
 
Cuzco, le « nombril du Monde », était la capitale administrative de l’Empire du Tawantinsuyo (l’Empire des 4 coins du monde). C’est un véritable musée ouvert à l’égal de Florence en Italie, avec ses pierres et ses édifications ancestrales magnifiquement taillées. On peut encore admirer les murs incas dans certaines rues. Le temple du Soleil et Qorikancha sont absolument magnifiques.
 
Parmi ces sites archéologiques figurent notamment Pisac à seulement une trentaine de kilomètre de Cusco qui, présente 2 intérêts majeurs, le marché et les ruines (constructions militaires, religieuses et ses terrasses agricoles).
 
Les Salines de Maras situées à une cinquantaine de kilomètres de Cuzco, abritent des centaines de bassins suspendus en terrasses sur les flancs de la montagne. Encore exploitées aujourd’hui, les salines datent de l’époque pré-inca et ont été développées au fil du temps.
 
A plus de 3 200 m, une source jaillit donnant naissance à un ruisseau saturé de chlorure de sodium. Un atout précieux dans cette région très éloignée de la mer. Aujourd’hui, les 700 à 800 familles qui possèdent les quelques 3 600 bassins sont organisés en coopérative. La production annuelle totale oscille entre 160 et 200 tonnes.
 
Moray est un ancien centre de recherche agricole inca situé à 3 500 m et à 50 km au nord-ouest de Cuzco et à environ 7 km des salines de Maras, où étaient pratiquées des expériences de culture. Le site se présente comme un amphithéâtre principal et de 2 secondaires, plus petits à proximité.
 
Ils sont constitués de plusieurs terrasses disposées en cercle concentriques. On pense que Moray a notamment servi à prévoir les rendements agricoles, non seulement dans la Vallée sacrée mais aussi dans d’autres partie de l’Empire inca. Il semble aussi qu’à Moray les Incas tentaient d’acclimater aux conditions locales des plantes exotiques.
 
Les terrasses sont constituées de murs de soutènement, de terre fertile et d’un système d’irrigation complexe permettant de cultiver plus de 250 espèces de plantes.
 
Ollantaytambo est une forteresse inca située à 75 km au nord-ouest de Cuzco, à 2 792 m d’altitude. Elle a été le théâtre de batailles sanglantes entre Conquistadors et Incas. C’est l’un des seuls vestiges de l’architecture urbaine inca avec ses bâtiments, ses rues et ses patios, et un système d’irrigation unique.
 
La quebrada de Pumahuanca classée comme réserve, s’élève jusqu’aux cimes enneigées des Pumahuanca. Ce site est peuplé de nombreuses plantes endémiques et principalement de bois de qeuñas. Le qeuña est certainement l’arbre le plus haut du monde et on en retrouve à des altitudes supérieures à 5 000 m.
 
Malheureusement le qeuña a pratiquement disparu des environs de la Vallée Sacrée, transformé en bois de chauffage et de construction.

12 – « Inti Raymi », la Fête du Soleil

A l’origine une cérémonie religieuse Inca en l’honneur de l’Inti, le Dieu Soleil. Interdite à l’arrivée des conquistadors espagnols, elle a été remise au goût du jour en 1944 pour devenir aujourd’hui la plus grande fête d’Amérique du Sud après le Carnaval de Rio au Brésil.

Cette magnifique fête a lieu chaque année le 24 juin à Cuzco.  2 000 acteurs habillés comme à l’époque de l’Empire Inca perpétuent cette tradition. Le matin, assistez au spectacle de l’invocation au soleil au Koricancha.

Dirigez-vous ensuite vers Sacsayhuaman (nouveau centre cérémoniel utilisé en vertu des petites dimensions de la Plaza de Armas actuelle), d’où vous verrez arriver l’Inka accompagné de ses prêtres et soldats, pour assister aux cérémonies de la Chicha, du Feu Sacré, du Sanko (pain sacré), au Message de l’Inka et au Qochorikuy (fin de la fête).

Donner son avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vote*