Taper « Entrer » pour chercher, ou ESC pour fermer

Que faire et voir en Nouvelle-Zélande : les sites incontournables

Que faire et voir en Nouvelle-Zélande : les sites incontournables

Que faire en Nouvelle-Zélande

Que faire en Nouvelle-Zélande

Envie de découvrir la Nouvelle-Zélande ?

Voir tous nos séjours …

1 – Wellington

Wellington capitale de la Nouvelle-Zélande depuis 1865 occupe la deuxième place du pays de par sa    population qui s’élève à 412 000 habitants.  Elle se trouve à l’extrémité sud de l’île du Nord, à la bordure de l’océan Pacifique. C’est le centre politique de la Nouvelle-Zélande. Wellington héberge un grand nombre d’entreprises tournées vers le secteur de l’audiovisuel, la production cinématographique et théâtrale. La vie nocturne est très intense à Wellington grâce à ses théâtres, ses innombrables cafés et ses restaurants. A voir à Wellington « Te Papa Tongarewa » le musée national de la Nouvelle-Zélande.

2 – Auckland

Auckland se trouve dans l’île du nord et constitue la plus grande zone urbaine du pays. Auckland avec ses 1,5 millions d’habitants est la plus peuplée de Nouvelle-Zélande, ce qui représente plus d’un quart de la population du pays. Avec son climat océanique très doux, c’est la ville la plus chaude du pays. Auckland est entourée d’une cinquantaine de volcans éteints, les dernières éruptions datant de 700 ans. Le mont Eden, ancien volcan éteint, se trouve dans un parc à 200 m d’altitude et offre un panorama à 360 °. A découvrir au centre de la cité, le superbe bâtiment des douanes de style Renaissance française datant de 1889, Queen Street rue très animée avec ses nombreuses boutiques, l’ancien hôtel de ville de style édouardien, sans oublier les nombreux marchés typiques de toutes sortes : marchés aux puces, marchés artisanaux et marchés de producteurs locaux.

La Sky Tower plus haute que la tour Eiffel est le symbole de la ville de Auckland. Au sommet de cette tour à 200 m, une plate-forme d’observation permet de découvrir une vue spectaculaire. Plusieurs attractions sont proposées pour les plus téméraires : Sky jump (saut dans le vide), Sky walk pour se confronter à la peur du vide, Sky Tower 360° pour une randonnée circulaire, balayée par les vents… Westhaven Marina constitue le plus grand port de plaisance de tout l’hémisphère sud. Les Néo-zélandais sont passionnés par les sports nautiques, le climat doux permettant aux marins de naviguer pratiquement toute l’année. Autour d’Auckland, parmi les nombreuses îles, citons la plus impressionnante de la région l’île de Rangitoto, île volcanique qui constitue une merveilleuse destination pour un voyage pittoresque à l’extérieur de la ville. On y découvre notamment des vestiges de la seconde guerre mondiale.Waiheke Island est un endroit populaire pour les habitants et les voyageurs.

3 – Coromandel

Coromandel petite ville portuaire se trouve sur la côte Ouest de l’Île du Nord à 75 km d’Auckland. Autrefois le port était très actif avec les mines d’or et les industries du kauri (bois utilisé pour la fabrication des navires, maisons, meubles…). Aujourd’hui le tourisme et la mytiliculture (élevage des moules) sont les principales activités de la ville. Coromandel abrite de nombreux artistes et artisans qui proposent des œuvres d’art, des poteries… Les forêts tropicales, les plages de sable blanc sont autant d’atout pour cette jolie bourgade. C’est un cadre enchanteur et un véritable paradis pour les marcheurs. De nombreuses activités sont possibles : parachutisme à Whitianga, bain chaud à la Hot Water Beach, excursions guidées de kayak en mer…

4 – Napier

Napier est une ville située au sud-est de l’île du Nord, au bord de Hawke’s Bay. Sa population est d’environ 61 000 habitants. La région de Hawke’s Bay a été dévastée lors du violent tremblement de terre de 1931. Suite à cet événement, le centre de Napier a été en partie rasé et reconstruit dans le style art déco, ce qui attire de nombreux touristes. Édifiés par l’architecte néo-zélandais Louis Hay, de multiples bâtiments reflètent les styles architecturaux de l’époque. Des motifs sont représentés sur les bâtiments tels que éclairs, formes géométriques, zigzags, levers de soleil et également des motifs maoris. La réputation de Hawke’s ay tient également de ses vignobles. Jouissant d’un climat quasi méditerranéen, Hawke’s Bay est l’une des plus grandes régions productrices de vins de Nouvelle-Zélande. Plusieurs vignobles locaux proposent également des visites et des dégustations.

5 – Rotorua

Rotorua est une ville implantée au centre de l’île du Nord, sur la côte sud du lac Rotorua. La ville compte près de 65 000 habitants. Rotorua située sur le plateau volcanique est l’un des sites géothermiques les plus actifs au monde et attire de nombreux touristes qui viennent découvrir les lacs sulfureux, les impressionnants geysers ou encore les piscines de boue. Les activités à Rotorua sont nombreuses et diversifiées. Le parc de Kuirau situé au cœur de Rotorua est un parc bien aménagé et arboré où l’on peut facilement observer l’activité géothermique avec ses bassins fumants et quelques mares de boue. On y trouve également plusieurs petits bassins aménagés qui permettent de tremper ses pieds dans l’eau chaude thermale. Au sud de Rotorua, Whakarewarewa est une zone d’activité géothermique avec son village maori. On peut y observer le geyser Pohutu qui est le plus grand geyser de Whakarewarewa. Ce site permet de découvrir la culture maorie (danses, tatouages, mode de vie, etc.). On peut citer également le parc d’activité géothermique Whakarewarewa – Te Puia, le centre thermal Hells Gate, la magnifique réserve Waimangu et bien d’autres sites encore…

6 – Bay of Islands

La baie des îles est située au nord-est de l’île du Nord. Située à 260 km au nord de Auckland. La baie est composée de 144 îles baignant dans une mer bleu turquoise. Elle s’étire sur 800 km de côtes, bordée de forêts et parsemée de criques. C’est un territoire chargé d’histoire avec l’arrivée des ancêtres des maoris, puis beaucoup plus tard des premiers colons occidentaux. C’est l’une des destinations touristiques les plus populaires, réputée pour la pêche et le nautisme. La Baie dévoile des paysages marins parmi les plus beaux de la planète et des villes à l’ambiance victorienne comme Russell, première capitale de la Nouvelle-Zélande, avec ses bâtiments du 19e siècle. La plupart des îles de la baie sont inhabitées et sont à découvrir à pied. Beaucoup d’activités telles que la plongée, baignade, pêche ou nage avec les dauphins se prêtent merveilleusement aux lieux.

7 – Parc National Tongariro

Le parc national du Tongariro, situé au centre de l’île du Nord à 330 km au sud d’Auckland, est l’un des plus beaux parcs de la Nouvelle-Zélande. C’est le premier parc national créé en Nouvelle-Zélande en 1887. Il est classé au patrimoine mondial de l’Unesco. Trois volcans (Ruapehu, Ngauruhoe et Tongariro) en activité, composent les 797km² de ce fameux parc. Les Maoris, peuple autochtone, reconnaissent plusieurs sommets comme lieux sacrés. Les diverses activités varient en fonction de la saison, ce qui permet en été de pratiquer escalade, randonnée, VTT, chasse et pêche, et tous les sports de glisse en hiver.

 

8 – Kaikoura

Kaikoura est une petite ville balnéaire d’environ 2 000 habitants, située au nord de Christchurch sur l’île du Sud. En 2016, la région a été fortement touchée par un gros séisme causant des dégâts aux infrastructures. La péninsule de Kaikoura dévoile de jolis sites : falaises, formations rocheuses de calcaire, plage paradisiaque et piscine naturelle. Les lieux abritent une colonie de phoques et otaries, des pingouins bleus, des pétrels, des prions, des puffins… Possibilité de nager avec les otaries à fourrure dans les eaux peu profondes de cette superbe péninsule. Kaikoura est reconnu mondialement pour être un spot populaire pour l’observation des baleines et des dauphins. Bay of Island est le meilleur endroit pour admirer les cétacés : cachalots géants, baleines bleues, baleines-pilotes, baleines à bosse, baleines australes, orques, dauphin d’Hector (le plus petit au monde). Kaikoura offre de nombreux cafés, restaurants où l’on peut déguster de délicieux fruits de mer, écrevisses, coquilles saint-jacques, moules…

 

Préparer son voyage en Nouvelle Zélande

9 – Glacier François-Joseph

Le glacier François-Joseph se situe sur la côte ouest de l’île du Sud et s’étend sur douze kilomètres dans le parc national de Westland Tai Poutini. Des petits sentiers mènent les promeneurs pour accéder au glacier. C’est une occasion unique de découvrir un environnement glaciaire dans une zone tempérée et observer de la glace bleue sur des centaines de mètres de profondeur. L’accès au glacier ne se fait qu’à pied ou hélicoptère.

10 – Milford Sound

Milford Sound est un fjord de l’île du Sud, situé au sud sur la côte ouest bordé par la mer de Tasman. Le Milford Sound fait partie du parc national de Fiordland inscrit au patrimoine mondial de l’Unesco. Le Milford Sound a été sculpté par les glaciers pendant l’ère glaciaire, il représente l’un des lieux les plus visités de Nouvelle-Zélande. Les falaises du fjord s’érigent verticalement des eaux sombres, dominées par le sommet le plus haut le Mitre Peak qui s’élève à 1 692 m. La profondeur du Fjord atteint jusqu’à 400m. Les cascades chutent sur plus de 1 000 mètres et offrent un spectacle de toute beauté. L’observatoire sous-marin le Milford deep underwater observatory, permet de découvrir la faune et la flore sous-marine du fjord, notamment les étoiles de mer, les anémones… et les récifs de coraux noirs, très nombreux.

11 – Parc national Abel Tasman

Le parc national Abel Tasman se situe sur la pointe nord-ouest de l’île du Sud. Ce parc a été créé en 1942 et c’est le plus petit des parcs nationaux du pays, avec seulement 225 km² de superficie. Il porte le nom de l’explorateur Abel Tasman qui a découvert l’île en 1642. Les collines de granite couvertes de forêts de hêtres s’étirent jusqu’au bord de mer. L’érosion a sculpté la côte pendant des milliers d’année et a donné naissance à des lagons et des îles. On y découvre des magnifiques plages de sable fin orangé, une mer limpide peuplée de dauphins, manchots et d’otaries.

Préparer son voyage en Nouvelle-Zélande

12 – Parc national Mount Cook

Le parc national Mount Cook se trouve sur l’île du Sud. Le parc national du mont Cook appartient à une région classée au patrimoine mondial de l’Unesco, Te Wähipounamu. Le parc a été créé en 1953 pour la protection de ses espèces biologiques. Il s’étend sur 700 km² et possède plus de 140 sommets au-dessus de 2000 mètres et compte 72 glaciers qui couvrent 40% du parc. Le parc héberge le glacier Tasman situé sur le mont Cook (3 753 m), c’est le plus grand glacier de Nouvelle-Zélande, il s’étire sur 27 kilomètres. L’ensemble du parc renferme une large gamme de flore et de faune, comprenant plus de 300 espèces de plantes alpines et 40 espèces d’oiseaux, des tahr (sorte de bovidés), des chamois, des cerfs rouges…

13 – Péninsule de Banks

La péninsule de Banks se situe au centre de la côte Est de l’île du Sud. La formation de la baie de Banks provient des éruptions successives de deux volcans il y a environ 11 millions d’années. Les glaciers ont creusé admirablement les roches pendant l’ère glaciaire, ce qui a permis aux vagues de s’engouffrer dans les cratères, et offre ainsi un spectacle grandiose. Vue du ciel, la péninsule de Banks dessine une figure circulaire quasi parfaite au cœur de cette côte. Le littoral très sculpté fait place à de nombreux caps, péninsules et ports naturels et délimite deux grandes baies : la baie de Pegasus au nord et la baie de Canterbury au sud-ouest. Grâce à son relief, la baie se trouve à l’abri du vent et la flore y prolifère dans un climat tempéré. Elle offre un paysage de collines de forme ovale, couvertes en grande partie de prairies pour le pâturage.

14 – Stewart Island

L’île Stewart, d’une splendeur sauvage, se trouve à 27 km au sud de l’île du Sud dont elle est séparée par le détroit de Foveaux. C’est la troisième île néo-zélandaise avec une superficie de 1 746 km². Elle comporte un seul village nommé Oban occupé par 400 habitants environ. En langue maorie, son nom est Rakiura, qui signifie « la terre des cieux lumineux ». Le Parc national s’étend sur près de 85 % de la superficie de l’île et veille sur la préservation des lieux. L’absence de prédateurs sur l’île favorise le développement de nombreuses espèces d’oiseaux.

 

Donner son avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vote*