Taper « Entrer » pour chercher, ou ESC pour fermer

Que faire et voir au Monténégro ​: les sites incontournables à visiter

Que faire et voir au Monténégro ​: les sites incontournables à visiter

que faire au montenegro

Que faire et voir au Monténégro

Envie de découvrir le Monténégro ?

Voir tous nos séjours …

1 – Kotor

Inscrit au Patrimoine de l’Unesco, Kotor est situé seulement à 56 kilomètres de l’aéroport de Dubrovnik. En partie détruite lors du tremblement de terre de 1979, cette ville médiévale, entourée d’une impressionnante muraille de défense, bénéficie d’un patrimoine unique et d’un site incomparable. Entre 1420 et 1797, Kotor et ses environs dépendaient de Venise. Cette influence vénitienne se remarque particulièrement dans la structure et l’architecture de la ville.

La ville se trouve adossée à un pic rocheux au fond des bouches de Kotor et en bord de mer Adriatique. Bien que la ville soit d’une superficie réduite, les murs d’enceinte, récemment restaurés, ont une longueur totale de 4,5 kilomètres, pour une hauteur de 15 mètres et jusqu’à 20 mètres de largeur. En effet, ces murailles s’élèvent jusqu’au bastion Saint-Jean, situé à une altitude de 280 mètres au-dessus de la ville et du niveau de la mer.

2 – Bouche de Kotor

Les bouches de Kotor sont une baie de la côte occidentale du Monténégro de 30 km souvent apparentée à tort à un fjord, débouchant sur la mer Adriatique et formée de quatre golfes que surplombent de hautes montagnes. Elles sont en réalité un canyon submergé. Elles sont composées de plusieurs golfes intérieurs.

3 – Herceg Novi

Une des plus jeunes villes de la côte (Novi veut dire nouveau »). La ville fut fondée comme une forteresse en 1382 sur un ancien petit village de pêcheurs existant depuis l’époque de l’Empire romain, par le roi bosniaque Tvrtko I et a été appelée Sveti Stefan ou Castelnuovo. Pendant son règne, il transforme la ville en un important centre de commerce du sel. Son neveu Stefan Vukčić Kosača hérite de Castelnuovo. Sous son règne, Castelnuovo s’agrandit et devint une ville qu’il fit renommer en Herceg Novi. Comme le reste du pays, elle a subi de nombreuses attaques et destructions au cours de son histoire.

Herceg Novi, la cité-jardin du Monténégro est La station balnéaire monténégrine. Elle jouit d’un cadre remarquable sur la côte adriatique, à l’entrée des Bouches de Kotor.  

4 – Lac Skadar

Le lac Skadar se partage entre le Monténégro, et l’Albanie. Il se situe à six mètres d’altitude pour une superficie variant de 350 à 550 km², soit le plus grand lac des Balkans. Skadarsko jezero en monténégrin, est la plus grande réserve ornithologique d’Europe avec 270 espèces observées. Il constitue l’unique habitat des cormorans pygmées, une espèce en voie d’extinction.

que faire au Monténégro

5 – Monastère d’Ostrog

Le monastère d’Ostrog est un monastère de l’Église orthodoxe serbe imbriqué dans une falaise du mont Ostrog, au Monténégro. Cet édifice est dédié à saint Basile d’Ostrog dont des reliques sont conservées dans une chapelle du XVIIᵉ siècle. C’est un lieu de pèlerinage réputé pour ses guérisons miraculeuses. C’est l’un des monastères les plus visités des Balkans. Les croyants du monde entier, seul ou en groupes, s’y attardent. Depuis sa construction qui remonte au 17e siècle, Il représente une place de rencontre des trois confessions : les orthodoxes, les catholiques et les musulmans.

6 – Parc Durmitor

Le Durmitor est un massif karstique se situant donc dans les Alpes Dinariques au Monténégro. Le Bobotov Kuk est le point culminant à 2 528 mètres d’altitude. Le parc national du Durmitor a été créé en 1952. Il couvre une superficie de 39 000 hectares.

7 –Parc National du Lovcen

Fondé en 1952, le parc national du Lovcen abrite le mausolée de Petar II, Petrovic Njegos, érigé à 1 657 mètres d’altitude. Les 64 000 hectares renferment une faune et une flore uniques.

Donner son avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vote*