Taper « Entrer » pour chercher, ou ESC pour fermer

Que faire et voir en Mongolie ? Les sites incontournables à visiter

Que faire et voir en Mongolie ? Les sites incontournables à visiter

que faire en Mogolie

Que faire et voir en Mongolie

Envie de découvrir la Mongolie ?

Voir tous nos séjours …

1 – Oulan Bator

La capitale de la Mongolie Oulan Bator est construite le long de la rivière Toula et se situe à 1350 m d’altitude, dans la partie sud-ouest de la chaîne du Khentii. L’agglomération est très étendue, 15 km du sud au nord et 30 km d’ouest en est. L’implantation de la ville a été choisie dans cette région du fait de la présence du sommet du Bogd Khan, le plus sacré de tous. Oulan Bator abrite aujourd’hui environ 40 % de la population totale du pays soit 1,4 millions d’habitants. C’est une ville moderne où se mélangent les constructions modernes et l’architecture soviétique, et où se côtoient la société moderne avec les traditions nomades. Au centre de la ville se trouve la place Gengis Khan, sur laquelle ont été érigées une statue du héros révolutionnaire Sukhbaatar ainsi qu’une statue colossale de Gengis Khan. Pour découvrir l’histoire, les traditions et les coutumes des Mongols, la faune et la flore, des objets précieux et rares sont exposés dans plusieurs musées d’Oulan Bator, tels que le musée d’histoire nationale, le musée d’histoire naturelle ou le musée des dinosaures. La ville possède de nombreux monuments, tels que le Monastère Khiid et sa statue en or de 26 mètres, le Monastère Choijin Lama, un monastère bouddhiste datant de 1908 et transformé en musée en 1942, le Palais d’Hiver de Bogd Khan, transformé en musée en l’honneur du dernier roi de Mongolie, avec ses 6 temples et ses possessions royales ou encore l’ancien Palais royal, où l’on pourra découvrir la collection d’animaux empaillés et d’objets ayant appartenu au roi. On peut également trouver des endroits culturels, tes que le cirque national, le théâtre d’art dramatique, l’académie d’opéra et du ballet.

2 – Désert de Gobi

Le désert de Gobi est une vaste région désertique, comprise entre le sud de la Mongolie et le nord de la Chine. Le Gobi s’étend sur environ 1 300 000 km², c’est l’un des plus grands déserts au monde. Les paysages sont très variés, entre imposantes chaînes de montagne, dunes de sable, oasis, vastes plaines de steppe, de terre, de pierre ou de sable. C’est le désert le plus froid au monde après l’Antarctique. Les températures sont torrides en été + 38° et glaciale en hiver – 25 °. Dans certaines régions y vivent des nomades qui dorment sous des yourtes, maisons traditionnelles circulaires mongoles, et se déplacent à dos de chameaux.

3 – Dunes de Khongor

Les dunes de Khongor ou Khongoriin Els signifiant « les sables chantants » se trouvent dans le Parc national du Gobi Gurvan Saïkhan au sud de la Mongolie. Elles s’étendent sur plus de 900 km² et constituent l’une des plus grandes zones sableuses de Mongolie. Ces dunes peuvent atteindre jusqu’à 300 m de hauteur et les sons qu’elles produisent, lorsqu’elles sont balayées par le vent, leurs ont valu le surnom de « dunes chantantes ». La rivière Khongor traverse ces dunes et forme des oasis verdoyantes qui contrastent au milieu de ce désert de sable. Les dunes de Khongor possèdent un attrait particulier de par leur impressionnante combinaison de couleurs, les dunes de sable se teintant de jaune pâle.

Voyage en Mogolie

4 – Bayanzag

Les falaises de Bayanzag se trouvent dans la province d’Ömnögobi, située dans le sud du désert de Gobi. Bayanzag signifie « riche en saxaul », ceci étant un arbuste épineux de 2 à 9 m de haut, qui prolifère dans les alentours et dont les racines préservent les sols de l’érosion. Ces falaises de sable rouge sont connues sous le nom de « falaises enflammées » en raison de leurs teintes ocre et rouge. Cette plaine comporte plusieurs falaises de sable sédimentaire où on a retrouvé de nombreux fossiles de dinosaures datant de plus de 70 millions d’années. Le paléontologue Roy Chapman Andrews fut le premier à y découvrir des ossements et œufs de dinosaures fossilisés et spécimens de Velociraptor.

5 – Yolyn Am

Yolyn Am situé dans le désert de Gobi, au sein du parc national de Gobi Gurvansaikhan est un canyon très étroit et profond. La gorge est réputée pour ses glaciers qui ne fondent pas, même en été par des chaleurs torrides. Le canyon est si étroit, 3m de large à certains endroits et les parois sont si élevées que peu de lumière ne parvient à atteindre le fond et cela a créé une couche de glace éternelle sur plusieurs kilomètres au fond du canyon. Mais depuis quelques années, la couche de glace a tendance à diminuer.

6 – Parc naturel de Khorgo Terkhiin Tsagaan Nuur

Le parc naturel de Khorgo – Terkhiin Tsagaan Nuur se situe dans la province de l’Arkhangai, en Mongolie centrale. Ce parc abrite deux joyaux de la Mongolie : le lac de Terkhiin Tsagaan et le volcan de Khorgo, éteint de 8 mille ans. Le lac de Tsagaan Nuur, dit « le lac blanc de la rivière Terkh » se situe à une altitude de 2060 mètres avec une superficie de 60 km². Sa formation est due à une éruption du volcan Khorgo, ce sont les coulées de lave qui ont bloqué le cours d’une rivière, créant un barrage naturel. Les eaux cristallines du lac renferment de nombreux brochets et autres espèces de poissons. Ce grand lac scintillant est bordé des yourtes des familles nomades et de leurs troupeaux de bétail. Le volcan Khorgo est situé à 2200 mètres d’altitude, ses pentes sont couvertes de basalte et son cratère forme un cône presque parfait de 200 mètres de diamètre pour 100 mètres de profondeur. Aux alentours du volcan Khorgo, se trouve une zone géologiquement remarquable, constituée de bulles de lave solidifiée, les locaux appellent cet endroit « les yourtes de basalte ». Ce site est encore sauvage et il n’est pas rare d’y rencontrer des sangliers, des cerfs des marais, des grands cormorans ou des canards.

Voyage en Mogolie

7 – Monastère Amarbayasgalant

Le Monastère Amarbayasgalant est un Monastère bouddhiste tibétain situé dans la province de Selenge au nord de la Mongolie. C’est l’un des 3 plus grands centres bouddhistes, il est inscrit au patrimoine mondial de l’Unesco. Nommé également « monastère de la félicité tranquille », il a été construit en 1736 dans un style chinois mêlé d’influences mongoles et tibétaines. Son plan est symétrique avec des bâtiments principaux disposés l’un après l’autre suivant un axe nord-sud, et des bâtiments secondaires situés sur des axes latéraux parallèles. Le tout rehaussé par sa couleur ocre qui met en valeur la magnifique architecture de ce complexe bouddhique.

8 – Province de Töv

La province de Töv se situe en Mongolie centrale. C’est une des régions qui bénéficie d’une très grande biodiversité et dans laquelle il y a le plus de curiosités historiques. Parmi les parcs nationaux, la Réserve naturelle de Khustain Nuruu a été créé en 1992 et s’étend sur plus de 50 000 ha. Dans cette réserve vivent 200 chevaux en liberté, ainsi que d’autres espèces rares comme le Maral (cerf rouge d’Asie), la gazelle des steppes…Ce parc national est inscrit depuis 2002 comme réserve naturelle de la biosphère du monde. Le parc national Terelj se situe à 70 km au nord-est d’Oulan-Bator, zone protégée de 2932 ha renommée pour ses paysages magnifiques. Les amateurs de photographies apprécient tout particulièrement ses rochers granitiques aux formes très variées. Le monastère Manzushir se trouve à 50 km de la capitale. Il a été fondé en 1733 et abritait 20 temples et 300 moines. Le site est protégé depuis 1998 et conserve les ruines du monastère, le dernier temple qui a été restauré, des peintures rupestres des bouddhas et un petit musée.

9 – Karakorum

Karakorum fut la capitale aux XIIIe et XIVe siècles du vaste empire de Chingis (Gengis) Khan. En 1585, un monastère bouddhique a été construit non loin du site de la ville, l’Erdene Zuu, juste à l’extérieur de l’enceinte des ruines de Karakorum. Erdene Zuu a été durant des siècles le sanctuaire religieux le plus important de Mongolie. Durant les années 1930, le site a été détruit en partie et restauré à la fin du siècle pour retrouver son aspect religieux, 108 stupas entourant le monastère. Il reste aujourd’hui un monastère bouddhiste actif avec un musée.

10 – Vallée de l’Orkhon

Le paysage culturel de la vallée de l’Orkhon, d’environ 121 967 ha, couvre une vaste zone de pâturages sur les deux rives de l’Orkhon et comprend de nombreux vestiges archéologiques remontant au VIe siècle. Ce site est inscrit au patrimoine mondial de l’Unesco. Les herbages sont encore utilisés aujourd’hui par les bergers nomades de Mongolie.

Donner son avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vote*