Taper « Entrer » pour chercher, ou ESC pour fermer
que faire en lettonie

Visiter la Lettonie : les incontournables à voir absolument

Visiter la Lettonie : les incontournables à voir absolument

que faire en lettonie

Que faire en Lettonie : les incontournables

Envie de découvrir la Lettonie ?

Voir tous nos séjours …

1 – Riga

Capitale de la Lettonie, est située sur la mer Baltique, à l’embouchure de la Daugava. Elle est considérée comme un centre culturel et abrite de nombreux musées et salles de concert. La ville est également réputée pour ses bâtiments en bois, son architecture art nouveau et sa vieille ville médiévale. Uniquement accessible aux piétons, la vieille ville comprend de nombreux restaurants et boutiques, ainsi que Livu Square, offrant bars et boîtes de nuit.

Riga s’est forgée sa propre personnalité tout au long de son histoire mouvementée.

Son harmonieux éventail de styles : la plus belle concentration de bâtiments Art nouveau d’Europe, mais aussi roman, gothique, Renaissance, baroque, soviétique.

Le climat de Riga est doux et humide. Les étés sont relativement frais avec un ciel couvert. Les hivers sont assez doux. La couche de neige se forme vers la mi-décembre et ne fond qu’à la mi-mars.

Riga a une position géographique avantageuse : au bord de la Baltique et au croisement des voies entre l’Occident et l’Orient.

2 – Sigulda

Sigulda est une ville de la région de Vidzeme en Lettonie, à 53 km de la capitale Riga. Située sur les rives de la Gauja, elle fait partie du territoire du Parc national de la Gauja. C’est le centre administratif de Siguldas novads. La population est de 10 603 habitants répartie sur une superficie de 18,2 km².

C’est une ville pittoresque, la « Suisse lettone » ; les vestiges de 2 châteaux forts ; base pour explorer une région regorgeant de trésors naturels et culturels, de grottes et châteaux.

Préparer son voyage en Lettonie

3 – Parc National de Gauja

Le parc national de la Gauja, créé en 1973 sur 917,45 km² dans la région Vidzeme, est le plus grand et le plus ancien parc de Lettonie. Il est également le plus grand parc national des pays baltes.

Poumon vert de la Lettonie, le Parc National de Gauja est aussi un patrimoine culturel, avec plus de 500 monuments : châteaux, églises, moulins, monuments archéologiques et architecturaux.

4 – Château de Tiraida

Le château de Turaida est un château médiéval récemment reconstruit à Turaida, dans la région de Vidzeme en Lettonie, sur la rive opposée de la rivière Gauja à Sigulda.

C’est un château légendaire sur une colline mystérieuse. C’est un ensemble architectural comprenant notamment des remparts, un musée et la tombe de la Rose de Turaida, jeune fille légendaire du folklore letton.

que faire en lettonie

5 – Césis

C’est une ville de la région de Vidzeme, en Lettonie. Jusqu’à la réforme territoriale du 2009, la ville faisait partie du district de Cēsis. Aujourd’hui c’est le centre administratif de la commune de Cēsis. Sa population s’élevait à 16 093 habitants en 2013. Le château médiéval en ruines et son parc aux paysages impressionnistes ; une atmosphère romantique.

La ville est arrosée par la rivière Gauja et se trouve au cœur du parc national du même nom, à 81 km au nord-est de Riga.

La ville a fêté ses 800 ans en 2006 lors d’un grand festival de musique, de danse et de théâtre.

6 – Palais de Rundale

Château baroque bâti en 1737 et entièrement rénové ; la richesse de ses pièces (meubles, fresques, faïences, peintures…) et son parc ; un voyage dans le temps. Situé à Pilsrundāle dans le Rundāles novads, à 13 km de Bauska, en Lettonie.

L’édifice compte en tout 138 pièces et est entouré par un grand parc. Les intérieurs comportent différentes expositions témoignant de la vie au château ainsi que de très beaux exemples d’architecture baroque.

Après son indépendance, le nouvel État de Lettonie engage une réforme agraire et le château est confisqué et nationalisé. Il est transformé en école et en appartements malgré un état général pitoyable. En 1933, il est donné aux Musées de Lettonie qui le réhabilitent peu à peu. L’occupation soviétique va mettre un terme à cette phase en le transformant en grenier. Ce n’est qu’en 1972 que les autorités installent un musée et que les travaux de réhabilitation reprennent pour s’achever en mai 2014.

Donner son avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vote*