Taper « Entrer » pour chercher, ou ESC pour fermer
Miniature blog

Visiter le Laos : 10 incontournables à voir absolument

Visiter le Laos : 10 incontournables à voir absolument

Miniature blog

Que faire au Laos : les incontournables

Envie de découvrir le Laos ?

Voir tous nos séjours …

1 – Vientiane

Vientiane, capitale du Laos, est la ville la plus peuplée du pays avec près de 800 000 habitants. Elle se tient sur la rive gauche du Mékong, face à Nong Khai ville Thaïlandaise.

 

Vientiane est une ville qui dégage une atmosphère détendue et charmante. Les bâtiments anciens du centre-ville sont de style français. L’architecture coloniale et les temples étincelants se mélangent.

 

Le monument national Pha That Luang (Grand Stupa) est le plus important du pays, il représente la souveraineté du Laos et la foi bouddhiste. Il est censé contenir un cheveu de Bouddha.

Parmi les sanctuaires de la ville :

  • le Vat Simuong bâti à l’emplacement d’une porte de l’ancien rempart de la ville est le plus vénéré,
  • le Vat Sisakhet érigé en 1818 dont le cloître abrite environ 10 000 Bouddhas,
  • le Vat Phra Kaeo aujourd’hui musée présentant surtout des objets bouddhiques.

 

Le Patuxai monument érigé en mémoire des victimes de la guerre au Laos représente une certaine similitude avec l’Arc de triomphe de l’Etoile à Paris. Le Buddha Park, situé à 25 km de Vientiane, renferme quelques 200 statues bouddhistes et hindoues en béton.

2 – Luang Prabang

Luang Prabang se trouve au nord du Laos, en amont de Vientiane, perchée dans les montagnes. La ville est un port fluvial qui se situe à la rencontre du Mékong et de la rivière Nam Khane. C’est une des plus belles villes d’Asie du sud-est classée au patrimoine mondial de l’Unesco depuis 1995.

 

Luang Prabang est célèbre pour ses nombreux monastères et ses nombreux temples bouddhistes, elle en possède environ 70. Tous les matins, à travers les rues de la ville, on peut assister au défilé de centaines de moines, provenant de différents monastères, qui récoltent l’aumône des habitants et quelques fois des touristes.

 

La ville est dominée par une grande colline (mont Phousi) sur laquelle est érigée le temple Wat Chom Si, superbe stupa de 24 m avec une flèche dorée. Du sommet de cette montagne sacrée, le panorama sur la ville et ses environs est magnifique.

 

Le Vat Xieng Thong, le « monastère de la cité d’or », est probablement le plus beau des temples de Luang Prabang et un des hauts symboles du Bouddhisme au Laos. C’est l’un des plus anciens temples, considéré comme le plus élégant du pays, représentant la référence architecturale de Luang Prabang. On pourra notamment y trouver un bâtiment recouvert d’une magnifique mosaïque représentant l’arbre de vie, ainsi qu’un bâtiment abritant le char funéraire doré gardé par deux Nagas.

 

Le Palais Royal, dont l’architecture est un mélange de style Beaux-arts français et de motifs laotiens, renferme aujourd’hui un musée présentant des objets religieux et royaux et notamment les joyaux de la couronne du Laos.

 

Le Wat Mai richement décoré est le plus grand de Luang Prabang et abrite une statue de bouddha en émeraude. D’autres temples méritent le détour comme le Vat Visoun le plus ancien de la ville qui date de 1450, le Vat Sene et le Tak Makmo. Et sur la route menant au village de tisserands Ban Phanom : le Wat Phon Phao ou « temple de la Paix » avec ses 4 étages, son stupa en or et sa collection de peintures murales.

 

Ne pas manquer le marché de nuit de Luang Prabang qui se compose de centaines de petites échoppes présentant des tissus et objets artisanaux, éclairé par des lanternes rouges, qui s’étend sur l’artère principale de la ville.

3 – Wat Phou

Vat Phou, « temple de la montagne », est situé dans la province de Champassak, au sud du Laos. Le temple surplombe une colline des monts Pasak. Le site archéologique de Vat Phou, complexe immense de plus de 84 hectares, est le plus remarquable du Laos.

 

Vat Phou a vu la naissance de la civilisation Khmer. Ce temple, dont les ruines datent du IXe au XIIe siècle, a connu dans son histoire différentes orientations religieuses, sanctuaire shivaïte à son origine pour devenir par la suite sanctuaire bouddhiste à partir du XVIe siècle. Le site est inscrit au patrimoine mondial de l’humanité par l’Unesco depuis 2001.

que faire au laos

4 – La grotte Tham Kong Lo

La grotte Tham Kong Lo se cache au fond de la nature sauvage de Phu Hin  Bun au centre du Laos. C’est l’une des merveilles géologiques de l’Asie du Sud-Est. La visite s’effectue en pirogue sur la rivière Nam Hin Bun qui traverse la grotte, ressemblant à un tunnel long de 7 km. C’est une succession de stalagmites aux formes curieuses, de stalactites tombant d’un plafond de plus de 100 m de haut, et de formations de calcaire mystérieuses, le tout illuminé par des lumières multicolores.

5 – Les grottes de Pak Ou

Les grottes de Pak Ou se trouvent à une trentaine de kilomètres de Luang Prabang, en amont du Mékong. Elles sont accessibles soit en bateau, soit en touktouk (tricycle motorisé) et représentent un symbole religieux important pour Luang Prabang.

 

Ces grottes de calcaire abritent 2 sanctuaires qui ont été décorés avec un nombre impressionnant de statuettes de bouddhas dans toutes les positions, (environ 4 000 recensées), qui ont été déposées au fil du temps.

6 – District de Si Phan Don

Si Phan Don, dont le nom signifie « 4 000 îles », est un archipel fluvial situé au sud du Laos. Proche de la frontière du Cambodge, le Mékong se divise en plusieurs bras et laisse apparaître quelques centaines d’îles et îlots. Les plus grandes sont habitées.

 

Les chutes de Khone interrompent la navigation sur le Mékong, c’est une succession de rapides sur environ 10 km. En dessous des chutes, le Mékong possède une petite population de dauphins. Le paysage est fabuleux avec ses étendues de culture de riz.

visiter le laos

7 – Chutes de Li Phi

Les chutes de Li Phi, ou également appelées Somphamit, sont situées dans le district de Si Phan Don. Ces chutes sont spectaculaires et impressionnantes de par leur débit.

C’est une succession de rapides et le Mékong forme à cet endroit plusieurs petits bras qui viennent s’écouler dans une sorte de cul de sac. C’est un flot incessant avec un fort débit tout au long de l’année, mais qui trouve son apogée à la saison des pluies et encore plus pendant la mousson. Les eaux viennent se briser sur les rochers dans un bruit étourdissant, de plus le cadre est sauvage au cœur de la forêt tropicale.

8 – Plateau des Bolovens 

Le plateau des Bolovens est une région du sud du Laos dont l’altitude moyenne se situe à 1 000 mètres. Ce sont des paysages magnifiques avec des forêts primaires et des chutes d’eau spectaculaires dont Tad Pasuam la plus touristique et Tad Soung qui offre la possibilité de baignade…

C’est une région essentiellement agricole et renommée particulièrement pour son café arabica et robusta. La culture principale est le riz qui constitue l’aliment de base. D’autres cultures sont pratiquées : manioc pour les biocarburants, hévéa pour le caoutchouc, bananeraies, thé, poivre, maïs…

9 – Muang Ngoi

Muang Ngoi petit village du nord du Laos est implanté au bord du Nam Ou, son accès se fait principalement par bateau. Ce village authentique est constitué d’une rue unique.

C’est un endroit paisible et paradisiaque qui présente des attraits certains avec ses grottes, ses petits villages typiques et traditionnels des alentours (Bana, Huay Bo, et Huay Sen).

10 – Nong Khiaw

Ce petit village situé au nord-est du Laos borde la rivière Nam Ou (affluent du Mékong). Les paysages karstiques aux alentours du village sont magnifiques, jonchés de remarquables cascades.

Le lieu se prête formidablement aux croisières pour découvrir cette végétation luxuriante et exceptionnelle. Entouré de falaises abruptes, Nong Khiaw est une destination propice au dépaysement et au repos.

Donner son avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vote*