Taper « Entrer » pour chercher, ou ESC pour fermer
incontournables Inde

13 Sites incontournables en Inde

13 Sites incontournables en Inde

incontournables Inde

Incontournables Inde

Envie de découvrir l’Inde ?

Voir tous nos séjours …

1 – Taj Mahal

Le Taj Mahal symbole de l’Inde dans le monde, joyau de l’architecture moghole, est situé à Agra, sur la rive droite de la rivière Yamuna. C’est un mausolée de marbre blanc à l’imposante silhouette, construit par l’empereur Shâh Jahân en mémoire de son épouse Arjumand Bânu Begam qui est morte en donnant naissance à leur quatorzième enfant.

La construction a débuté en 1631 et s’est achevée dans sa plus grande partie en 1648. Une porte monumentale haute de 30 mètres, faite de grès rouge et de marbre blanc se dresse au centre du mur sud de l’avant-cour. Elle est encadrée de quatre tours octogonales, et est prolongée du côté nord de galeries doubles à arcades polylobées (arc composé d’un nombre impair de petits arcs en plein cintre).

Le Taj Mahal, l’édifice le plus beau, le plus photographié du monde, joyau de l’art musulman en Inde, reste le plus parfait que l’homme n’ai jamais construit. Il est édifié en grande partie par le savoir-faire de la main d’œuvre hindoue, qui donna à l’architecture islamique son identité indienne, par la finesse du travail de la pierre, par le soin des décors.

Les matériaux utilisés pour sa construction proviennent de diverses régions de l’Inde et du reste de l’Asie, le transport en a été assuré par plus de 1 000 éléphants. En tout, 28 types de pierres fines ou ornementales polychromes ont été utilisés pour composer les motifs de marqueterie incrustés dans le marbre blanc.
Le complexe du Taj Mahal est inscrit au patrimoine mondial de l’Unesco depuis 1983. Chaque année, le monument attire de deux à quatre millions de touristes.

2 – Hampi

Hampi est un tout petit village dans un cadre naturel remarquable, au sud-est de l’Inde, situé à l’intérieur de l’enceinte de la ville en ruine de Vijayanâgara qui était autrefois la capitale très prospère d’un des plus grands empires hindous. Les paysages sont très beaux et l’ensemble des temples est magnifique.

Celui-ci constitue « l’ensemble monumental de Hampi » d’une superficie de 25 km² avec quelques 400 temples, qui fait partie du patrimoine mondial de l’Unesco depuis 1986. Hampi, construit au XIV siècle apr. J.-C. est le siège des monuments, temples, palais et édifices les plus visités de l’Inde.

3 – Varanasi

Vârânasî, également appelée Bénarès, est une ville située au Nord-Est de l’Inde, sur les rives du Gange, elle est considérée comme l’une des villes les plus anciennement habitées du monde.

Elle est célèbre pour son histoire illustre, ses mélanges de culture et de littérature mais surtout elle est la ville la plus sacrée de l’Hindouisme. Varanasi est renommée pour ses ghats (marches, gradins), berges recouvertes de marches de pierres qui permettent aux pélerins indiens de descendre au fleuve pour y pratiquer ablutions et pujas (rites religieux).

Le bain dans le Gange est censé laver de tous les péchés. Les indiens lavent aussi leur linge dans l’eau du Gange. Cela donne au lieu une ambiance mystique très particulière et unique au monde.

La joaillerie, la soie et les enluminures de Vârânasî ont une renommée internationale. Dédiée principalement à Shiva (dieu hindou), elle est la cité qui accueille le plus de pèlerins en Inde, et fait partie des sept villes sacrées de l’hindouisme.

incontournables Inde

4 – Amritsar

La ville de Amritsar, située au Nord-Ouest de l’Inde, est renommée dans le monde entier pour son célèbre Temple d’Or, nom informel du Harmandir Sâhib, centre spirituel et culturel de la communauté sikh (religion monothéiste). Harmandir Sâhib est un splendide complexe religieux. Ce génie architectural humain est inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO depuis 2004.

Il est fait entièrement en marbre de différentes couleurs, incrusté de nacre et de pierres semi-précieuses. Le Temple d’Or est mondialement connu en raison de sa richesse ornementale, il est en majeur partie orné d’or d’où son appellation « Temple d’Or ». Il trône au centre de Amrit Sarovar, qui signifie « Bassin au Nectar » de forme carrée de 150 mètres de côté.

Les vues extérieures sont absolument magnifiques, le temple scintille avec le soleil et se reflète dans les eaux du bassin. Ce temple érigé en 1601 a déjà été reconstruit par deux fois, au XVIIIe siècle tout d’abord, suite au Massacre d’Amristar, puis au XXe siècle, à l’issue du Massacre du Temple d’Or.

5 – Ellora

Ellorâ est un village célèbre pour son architecture troglodytique, il s’agit d’un ensemble de constructions sur plus de 2 km² creusés dans la paroi d’une haute falaise en basalte, sur une longueur de 2 km. Des 34 monastères et temples, le Kailasa est le plus connu en raison de sa taille, de son architecture et de sa décoration.

Il a été construit par l’excavation et le creusement de la falaise. A noter la tolérance religieuse puisque parmi ces 34 structures, 12 sont bouddhistes, 17 sont hindoues et 5 jainas. Depuis 1983, le site fait partie du patrimoine mondial de l’Unesco.

6 – Calcutta

Calcutta est située à l’est de l’Inde, sur la rive gauche du fleuve Hooghly, dans la région du delta du Gange. Cette mégapole compte 14 millions d’habitants, ce qui en fait la troisième agglomération du pays, après Delhi et Bombay, et la 14e au monde.

La ville souffre d’une grande pollution atmosphérique, du fait d’un trafic très important d’une part, et aussi de par son climat tropical de mousson (précipitations importantes et périodes de fortes chaleurs) qui aggravent ce phénomène.

Parmi le patrimoine architectural de Calcutta, il faut citer le Victoria Mémoral Hall, mausolée en marbre blanc, construit au début du XXe siècle dédié à la Reine Victotia du Royaume-Uni qui s’était donné également le titre d’impératrice des Indes. C’est aujourd’hui un musée de documents photographiques, et de peintures de l’époque de l’empire britannique des Indes.

Le Musée national indien construit en 1878 est le plus ancien et complet du pays. La cathédrale Saint-Paul est un édifice religieux d’une architecture néo-gothique, alors que les vitraux et fresques intérieures sont de style renaissance.

L’hippodrome, construit en 1819, fut le premier centre équestre de l’Inde britannique. La Mosquée de Nakhoda, érigée en 1926 est la principale mosquée de la ville. Le temple de Kali, construit en 1802 en style bengali médiéval typique est un des temples hindous les plus fréquentés de la ville.

incontournables Inde

7 – Goa

Goa, Etat de la côte sud-ouest de l’Inde forme la première implantation coloniale portugaise en Inde à partir du XVIe siècle. Goa est annexé par l’Inde en 1961, et devient un État le 30 mai 1987. L’État de Goa, bordé par la mer d’Arabie s’étend sur 3,700 km2 et possède une centaine de km de côtes avec de superbes plages larges et ensoleillées qui attirent bon nombre de touristes du monde entier.

Panaji, capitale de l’état de Goa garde une forte empreinte portugaise, symbolisée par l’église Notre Dame de l’Immaculée Conception implantée au sommet de majestueux escaliers, la façade baroque de l’édifice est d’une blancheur éclatante.

On découvre de nombreuses galeries à Panaji comme l’école de médecine, la Maison coloniale de style portugais ainsi que le théâtre Inox Multiplex. La ville reste une étape agréable avec ses lieux d’intérêt architectural et culturel (palais, temple, mosquée, chapelle…) ainsi que quelques quartiers remarquables.

Goa, c’est une diversité de paysages avec ses terres plantées de rizières, de cocotiers, sa végétation tropicale, ses cascades et plantations d’épices côtoyant les témoignages de la grandeur passée de l’État avec ses temples, cathédrales et demeures coloniales.

8 – Puri

Puri ou Odisha, état côtier de l’est sur le golfe du Bengale, fait partie des quatre villes saintes les plus importantes de l’Inde. A Puri au mois de juillet se déroule le célèbre festival des chars « Ratha Yatra » qui rassemble une foule de pélerins. C’est une procession de chars peints et décorés, transportant des divinités de l’hindouisme, accompagnée par les fidèles chantant des hymnes.

Le temple de Jagannâtha de la ville, dont la principale statue de culte est supposée contenir les reliques de Krishna est un des lieux les plus saints de l’Inde.

9 – Haridwar

Haridwar est l’une des sept villes sacrées de l’hindouisme. La ville est un lieu très important de pèlerinage, car selon la tradition, le fidèle qui se baigne dans le Gange à Haridwar voit ses péchés effacés et échappe au cycle des renaissances dans le monde des formes.

A la tombée de la nuit, tous les jours de l’année, le rituel qui célèbre le Gange rassemblent plusieurs milliers de personnes. Le grand pélerinage Kumbh Mela « fête de la cruche » réunit des millions de personnes tous les douze ans. C’est probablement le plus grande pélerinage du monde.

La manifestation consiste en parades cérémonielles avec l’arrivée des saints hommes montés sur une grande variété de modes de transport, chameaux, éléphants, chevaux, palanquins, voitures, et chariots. Puis vient le plus important avec l’immersion complète dans les eaux du Gange qui nettoiera les hindous de tous leurs péchés,ainsi que leur ascendants sur 88 générations.

incontournables Inde

10 – Darjeeling

Darjeeling est une ville de l’État du Bengale-Occidental et le centre d’une région qui porte le même nom, située aux pieds de l’Himalaya, évoluant entre 2 000 et 3 000 mètres d’altitude. La région est particulièrement connue pour son thé.

Depuis le XIXe siècle le thé Darjeeling est l’un des plus appréciés des thés noirs par la Grande-Bretagne. Une curiosité à Darjeeling qui séduit les touristes c’est le Toy train. C’est un chemin de fer construit en 1879 et inscrit sur la liste du patrimoine mondial de l’Unesco, il parcourt 82 kilomètres et la ligne grimpe de 121 à 2076 mètres d’altitude.

Le chemin de fer Toy train, machine à vapeur construit en 1879 est inscrit sur la liste du patrimoine mondial de l’Unesco, sur un parcours de 82 kilomètres la ligne grimpe de 121 à 2076 mètres d’altitude. De nos jours seulement la section de Darjeeling à la gare précédente (Kurseong) reste exploitée en traction à vapeur, sinon le diesel a remplacé la vapeur.

11 – Tamil Nadu

Tamil Nadu est un Etat situé au sud-est de la péninsule. Il s’étend sur un peu plus de 130 000 km², avec une population d’environ 72 millions d’habitants. A l’origine son nom était « Etat de Madras » et depuis 1960, il a pris le nom actuel qui veut dire « pays des Tamouls ».

Le Tamil Nadu a été créé en 1956, il correspond à peu près aux régions d’Inde où l’on parle tamoul, langue officielle qui est l’une des plus anciennes du monde. Sa capitale est Chennai, autrefois appelée Madras.

Cet état possède une grande richesse architecturale religieuse avec ses nombreux temples datant pour certains du 10ème siècle, dont le temple de Brihadesvara, l’un des plus grands de l’Inde classé au patrimoine mondial de l’Humanité, le temple de Rameshwaram l’un des sites de pèlerinages les plus fréquentés de toute l’Inde, le temple de Kashi Vishwanathar…

Parcourir cet état, c’est aussi profiter des paysages magnifiques et variés de rizières, plaines arides ornées de cactus, ou plantations et plages.

12 – Srinagar

Au centre de la vallée du Cachemire, contre les montagnes se trouve Srinagar à 1768 m d’altitude sur le lac Dhal. Srinagar est parfois surnommée la « Venise de l’Inde » de par son réseau de canaux.

Srinagar est réputée pour ses bateaux d’habitation à l’aménagement souvent luxueux appelés houseboats, flottant sur le lac Dhal. Srinagar est également connue pour ses maisons en brique et en bois avec des balustrades et balcons ouvragés, ses bazars.

On trouve à Srinagar plusieurs mosquées parmi lesquels, la Jama Masjid grande mosquée construite en 1394, Madani Masjid, Shâh Hamada Masjid mosquée du XVIIe siècle aux toits multiples.

On note le Roza Bal, temple rectangulaire et le fort de Hari Parbat construit sur la colline du même nom en 1590. Les jardins de Shalimar méritent un détour pour ses jardins moghols créés en 1619.

13 – Khajuraho

Khajuraho est un village du centre de l’Inde, capitale de l’érotisme. Ce site archéologique compte encore 22 grands temples des Xe et XIe siècle qui ont été très largement préservés des destructions les plus graves au moment de la conquête islamique et au cours des siècles qui ont suivi.

La renommée de cet ensemble exceptionnel tient aussi à des scènes de « Mathura » des couples d’amoureux et à une multitude « d’apsaras », êtres célestes ayant l’apparence de jolies femmes aux formes généreuses et aux attitudes pleines de charme, qui couvrent certaines parties des espaces dédiés à la sculpture figurative sur les faces externes des grands temples et bien visibles de tous.

Les sculptures de déesses, d’animaux, de musiciens, de femmes dénudées, se succèdent sur des pans entiers de murs. Construits il y a plus de 1000 ans, les 22 temples sont de véritables chefs d’œuvres. Ce site touristique est très visité, il figure au patrimoine mondial de l’Unesco depuis 1986.

Donner son avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vote*