Taper « Entrer » pour chercher, ou ESC pour fermer

Visiter l’Estonie : les sites incontournables à voir absolument

Visiter l’Estonie : les sites incontournables à voir absolument

que faire en estonie

Que faire en Estonie : les incontournables

Envie de découvrir l’Estonie ?

Voir tous nos séjours …

1 – Tallin

Séduisante capitale à la position stratégique ; sa vieille ville inscrite à l’Unesco et merveilleusement bien conservée, à deux pas des gratte-ciel de la nouvelle Tallinn. Au bord de la mer Baltique, Tallinn est la capitale et le centre culturel de l’Estonie. Elle a conservé sa vieille ville pavée et entourée de remparts, où se trouvent cafés et magasins, mais aussi Kiek in de Kök, une tour d’artillerie datant du XVe siècle. Son hôtel de ville gothique a été construit au XIIIe siècle. Avec sa tour de 64 m de haut, il occupe la place principale historique de Tallinn. Remontant au XIIIe siècle, l’église Saint-Nicolas est aujourd’hui un musée consacré à l’art ecclésiastique.

2 – Remparts de Tallin

Remparts du XIIIe siècle encerclant la ville médiévale et lui donnant son charme, ponctués de 27 tourelles au toit rouge ; un rappel d’une gloire passée de la cité hanséatique. Les plus remarquables sont celles de Paks Margareeta, de Pikk Hermann et de Kiek in de Kök. La partie la mieux conservée de la muraille médiévale se trouve au nord-ouest de la ville haute.  

3 – Cathédrale Alexandre Nevski

La cathédrale Alexandre Nevski est la cathédrale orthodoxe de Tallinn. Elle a été construite entre 1895 et 1900 dans le cadre de la politique de russification forcée de l’Estonie initiée par Alexandre III. Elle est l’œuvre de l’architecte Michael Préobrajensky. L’intérieur qui peut contenir 1 500 fidèles est décoré d’un iconostase en partie en marbre, de vitraux et d’un grand nombre d’icônes. L’extérieur a un aspect de style moscovite, avec des panneaux de mosaïques de Frolov. La cathédrale fut solennellement consacrée le 30 mai 1900 en présence de plusieurs évêques. La communauté paroissiale était russe et était issue de la cathédrale de la Transfiguration qui fut alors donnée à la nouvelle paroisse orthodoxe des Estoniens de souche.

Préparer son voyage en Estonie

4 – Palais de Kadriorg

Anciennement château de Catharinenthal, est un château situé à Tallinn. Le château est édifié par Pierre le Grand à partir de l’été 1718, huit ans après que la province d’Estland passe de la Suède à la Russie. Il se trouve dans le quartier de Kadriorg à Tallinn (à l’époque Reval), entre la terrasse alluviale de Lasnamäe (à l’époque Laaksberg) et la mer Baltique. Comme Peterhof au bord du golfe de Finlande, il est donc situé près d’un rivage. Il est nommé alors Catharinenthal d’après le nom de la seconde épouse de l’empereur, Catherine, et se traduit par « Vallée de Catherine » en allemand, langue officielle de la province. Le château servait de résidence d’été impériale. Il a pris son nom estonien après 1919.

5 – Île de Saaremaa

L’île de Saaremaa est la plus grande de l’Estonie. Située dans la mer Baltique, au sud de l’île de Hiiumaa, elle ferme le golfe de Riga. Une distance de quinze kilomètres vers le nord-est la sépare des côtes estoniennes tandis que vingt-neuf kilomètres sont à parcourir à travers le détroit d’Irbe pour rejoindre la Lettonie. La superficie de l’île est de 2 714 km2.

La plus grande ville de l’île est Kuressaare. L’île constitue la plus grande partie de la région de Saare ou Saare maakond, qui englobe aussi les îles de Muhu et de Ruhnu.

Dans le parc de la ville se dresse le château épiscopal, seule forteresse médiévale préservée des pays baltes. Le château est aujourd’hui un musée où on peut voir de nombreuses expositions sur l’histoire de Kuressaare, explorer l’intérieur bien restauré du château et «profiter» de détails inquiétants tels que des instruments de torture et les donjons.

6 – Parc national de Lahemaa

Le parc est situé au nord de l’Estonie, à 70 km à l’est de la capitale Tallinn par la Route nationale. Établi depuis 1971, il s’étend sur plus de 72 500 hectares (dont 25 090 hectares maritimes): c’est le plus grand des 5 parcs nationaux estoniens. La charte du parc national appelle à la préservation, la recherche et la promotion des paysages, de la biodiversité et des écosystèmes nord-estoniens. En 2005, il est dirigé par Arne Kaasik. Le centre de visite et les guides sont dans le village de Viitna.

7 – Pärnu

Pärnu est située sur la côte de la mer Baltique, dans le sud de l’Estonie. La ville est un grand centre touristique et compte de nombreux restaurants, hôtels et des plages de baignade. Elle est traversée par un fleuve homonyme, Pärnu.

Pärnu est une ancienne ville hanséatique, dont la fondation remonte au moins au XIIIe siècle.

C’est actuellement une ville de tourisme et de cure qui fait partie de l’Association des Villes d’Eau européennes depuis 2000, et arbore le Pavillon bleu depuis 2001 pour la qualité de ses eaux de baignade. La ville accueille en majorité des touristes finlandais et estoniens.

Donner son avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vote*